10
March
Parents,
Devant les témoignages de plusieurs enfants qui expliquent qu’ils regardent la télévision avant de venir à l’école, il nous parait important de porter à votre connaissance ou de vous rappeler certaines recommandations concernant l’exposition aux écrans le matin avant l’école.
Selon une étude (menée dans 24 communes d'Ille-et-Vilaine, se concentrant sur 276 enfants âgés de 3 ans et demi à 6 ans et demi) publiée par Santé publique France (voir pièce jointe), les enfants exposés aux écrans – qu’il s’agisse de télévision, console de jeux, tablette, smartphone ou ordinateur – le matin avant l’école, auraient trois fois plus de risque de développer des troubles du langage. Si en plus, ils ne discutent que « rarement, voire jamais » de ce qu’ils ont vu sur ces écrans avec leurs parents, le risque serait multiplié par six.
L'étude montre que les enfants présentant des troubles primaires du langage passent plus de temps devant les écrans, soit 1 heure et 27 minutes chaque jour (contre 55 minutes pour les autres enfants). Ils sont également 44% à être exposés aux écrans le matin avant l'école (contre 22% pour ceux qui ne présentent pas de troubles). Le premier groupe est aussi plus susceptible d'être en contact avec les écrans pendant les repas à la maison et le soir avant d'aller se coucher.
En ce qui concerne le comportement des parents, 40% du temps, ils ne sont pas aux côtés de l'enfant face aux écrans. Parmi ceux qui ont un enfant présentant des troubles du langage, 31% discutent rarement voire jamais du contenu visualisé avec leur enfant.
Les auteurs estiment que l'exposition aux écrans le matin avant d'aller à l'école favorise les troubles du langage. "Cela peut s'expliquer par le fait que cela épuise l'attention de l'enfant, qui se retrouve moins apte aux apprentissages pour le reste de la journée", écrivent-ils. Une observation confirmée par d'autres études qui montrent le lien entre les écrans et les troubles de l'attention. L'absence d'un parent avec qui parler ce qu'ils ont vu est également problématique, explique Manon Collet, à l'origine de l'étude :

"Pour se développer, un enfant a besoin d'interagir avec son entourage. Rester seul face à un écran sans pouvoir expliquer ce qu'il a vu limite ces interactions".

"Le matin est un moment privilégié d'éducation au langage", confirme la psychologue Sabine Duflo. "D'ailleurs les parents qui se mettent à limiter le temps d'écran de leurs enfants disent que celui-ci se met à parler plus ! "

Loin de nous l’idée de culpabiliser ou de juger qui que ce soit, d’autant plus que d’autres études montrent que le retour à une utilisation plus rare et raisonnée des écrans peut grandement aider à récupérer les lacunes au niveau du langage et de l’attention des enfants : ce mot et le renvoi à l’étude de Santé Publique France n’a pour seul objectif que d’effectuer une petite piqûre de rappel (en ces temps de vaccination Covid, ça s’impose…) afin qu’on œuvre tous ensemble pour le bien-être de nos ptiots.

Photos
Photos (1)
Documents
Documents (1)